trompe-l'œil


trompe-l'œil

trompe-l'œil [ trɔ̃plɶj ] n. m. inv.
• 1800; de tromper et œil
1Peinture visant essentiellement à créer, par des artifices de perspective, l'illusion d'objets réels en relief. « Panneaux réclame non pas plats ou même peints en trompe-l'œil, mais compliqués de [...] perspectives » (Duhamel). Décor en trompe-l'œil.
2Fig. (1825) Apparence trompeuse, chose qui fait illusion. façade. « La “psychologie” qu'un romancier met dans ses bouquins, [...] on sait ce que c'est : de a à z, du trompe-l'œil » (Montherlant).

trompe-l'œil nom masculin invariable Peinture qui donne à distance l'illusion de la réalité (relief, impressions tactile, spatiale…) ; art d'exécuter ce genre d'œuvres. (Appliqué aux sculptures et aux architectures feintes comme au rendu des objets, cet art est pratiqué depuis l'Antiquité.) Apparence flatteuse mais trompeuse. ● trompe-l'œil (difficultés) nom masculin invariable Orthographe 1. Avec un trait d'union. - Plur. : des trompe-l'œil (invariable). 2. Le trait d'union se maintient dans la locution en trompe-l'œil (à la différence de en bas relief, en ronde bosse). ● trompe-l'œil (synonymes) nom masculin invariable Apparence flatteuse mais trompeuse.
Synonymes :
- façade

⇒TROMPE-L'ŒIL, subst. masc. inv.
A. — BEAUX-ARTS, DÉCOR.
1. Procédé de représentation visant à créer, par divers artifices, l'illusion de la réalité (relief, matière, perspective); art d'exécuter des peintures, des décors selon ce procédé. Lois du trompe-l'œil. L'espace fictif de la profondeur créée par la perspective peut encore venir se combiner avec celui de la surface peinte. Les lignes se liront à la fois dans l'éloignement dont elles créent l'illusion (...) et dans le plan de la peinture, dont elles édifient l'architecture plastique. Trompe-l'œil et composition, au lieu de se contrecarrer, viennent alors collaborer (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 215).
En trompe-l'œil. (Exécuté) en recourant à ce procédé. Façade peinte en trompe-l'œil; décor, paysage en trompe-l'œil. À Montreuil, les accessoires et le mobilier pouvaient être réels, silhouettés, sur une planche découpée, ou peints sur la toile du décor (...). Méliès peint tout en trompe-l'œil (SADOUL, Cin., 1949, p. 29).
En appos. avec valeur d'adj. Une broche trompe-l'œil rebrodée d'un ruban de satin très étroit sur un bustier en tricot de coton (Elle, 23 juill. 1979, p. 82, col. 2).
2. Tableau, décor exécuté selon ce procédé. Qu'il s'agisse (...) d'un paysage de Marseille ou d'un trompe-l'œil de Niderviller, on admire toujours le choix des motifs ornementaux (G. FONTAINE, Céram. fr., 1965, p. 81).
B. — Au fig. Apparence trompeuse; ce qui fait illusion. Synon. faux-semblant, leurre. On ira aux Californies (...) non pour l'or, trompe-l'œil et grossier appât d'aujourd'hui, mais pour la terre (HUGO, Actes et par., 4, 1889 [1867], p. 292). Tel est le trompe-l'œil de la mémoire que l'inconnu insondable du temps (....) est confondu en elle avec son contraire, la connaissance, par où nous avons quelquefois l'illusion d'échapper au temps (G. BATAILLE, Exp. int., 1943, p. 217).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) 1800 beaux-arts (Le Citoyen fr., n° 329, 18 vendémiaire an IX, p. 3b ds QUEM. DDL t. 30); b) 1848 en trompe-l'œil (CHATEAUBR., Mém., t. 4, p. 201); 2. 1825 au fig. (Le Masque de fer, I, 34 ds QUEM. DDL t. 40). Comp. de trompe, forme du verbe tromper, de l', art. déf. élidé et de œil. Fréq. abs. littér.:28.

trompe-l'œil [tʀɔ̃plœj] n. m. invar.
ÉTYM. 1803; de tromper, et œil.
1 Peinture visant essentiellement à créer, par des artifices de perspective, l'illusion d'objets réels en relief.
1 Cette armure était une merveille d'exécution, un véritable trompe-l'œil : elle brillait d'un éclat si neuf, elle était si polie, si fourbie, si illuminée de reflets, si étoilée de clous, elle faisait si bien miroir, que l'or du cadre paraissait faux à côté (…)
Th. Gautier, Portraits contemporains, « Ziegler. »
2 Les peintres (…) peignaient des colonnes et, derrière ces colonnes, des lignes fuyantes qui donnaient à la pièce des dimensions de palais. Je ne sais pas s'ils se laissaient prendre, ces vaniteux Pompéiens, à ces trompe-l'œil, mais il me semble que j'en aurais eu horreur (…)
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 278.
(1867, Baudelaire). || En trompe-l'œil : en recourant à cette technique picturale. || Décor en trompe-l'œil. || Paysage peint en trompe-l'œil.
2 (1876). Fig. Apparence trompeuse, chose qui fait illusion. Façade.
3 À première vue, il ne s'agit dans ce projet de communauté méditerranéenne que d'un trompe-l'œil : qui pourrait croire possible une confédération franco-maghrébine tant que la guerre durera ?
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 35.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • trompe — [ trɔ̃p ] n. f. • fin XIIe; frq. °trumba, trumpa, p. ê. d o. onomatopéique I ♦ 1 ♦ Instrument à vent à embouchure, formé d un tube évasé en pavillon (cor, olifant, schofar, et spécialt trompette). Sonner de la trompe. Loc. Proclamer qqch. à son… …   Encyclopédie Universelle

  • Trompe-l’œil — Trompe l œil  Cet article concerne genre pictural. Pour l album de Malajube, voir Trompe l œil (album). Pere Borrell del Caso, huile sur toile, Ma …   Wikipédia en Français

  • Trompe l'œil —  Cet article concerne genre pictural. Pour l album de Malajube, voir Trompe l œil (album). Pere Borrell del Caso, huile sur toile, Ma …   Wikipédia en Français

  • Trompe-l'œil — Trompe l œil, which can also be spelled without the hyphen in English, [For example by the [http://www.nga.gov/exhibitions/2002/slideshow/slide 176 1.shtm National Gallery of Art, Washington] ] ] (French: trick the eye , IPA2|tʁɔ̃p lœj) is an art …   Wikipedia

  • trompe — 1. (tron p ) s. f. 1°   Terme vieilli. Trompette. •   À ce poëte des rois [Ronsard] la cour tresse un laurier royal ; le succès double son effort, sa joue enfle, il souffle sa trompe.... et la France n a plus rien à envier à l ampoule espagnole,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • trompe- — ⇒TROMPE , élém. de compos. Élém. issu d une forme de tromper, entrant dans la constr. de subst. masc. V. trompe la mort, trompe l œil et aussi: trompe cœur, subst. masc. Tout le roman français (...) est (...) le triomphe du trompe cœur (Cl. ROY,… …   Encyclopédie Universelle

  • trompe — TROMPE. s. f. Cor, Tuyau d airain recourbé, dont on se sert à la chasse pour sonner. Sonner de la trompe. Trompe, se prend aussi quelquefois pour Trompette, comme dans cet exemple, Publier à son de trompe, crier à son de trompe, pour dire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • TROMPE-L’ŒIL — On pourrait dire que le trompe l’œil est une représentation destinée à donner l’illusion de la réalité, si cette définition n’était également applicable à presque toutes les œuvres d’art de conception réaliste. Le trompe l’œil naît quand la… …   Encyclopédie Universelle

  • trompe — d un elephant, Proboscis dicitur etiam Manus. Le museau ou groin de l elephant. Trompe ou sabot dequoy se joüent les enfans, Turbo. Trompe, la pompe du navire, voyez Pompe. Trompe ou trompette, Tuba, Cornu. Le son de la trompe quand en guerre on… …   Thresor de la langue françoyse

  • Trompe-l'Œil — 〈[trɔ̃lœ:i] n. 15 oder m. 6; Mal.〉 naturgetreue Wiedergabe eines Objektes mithilfe perspektivischer Mittel in einer Weise, dass zw. Wirklichkeit u. gemaltem Objekt nicht mehr unterschieden werden kann [frz., „Augentäuschung“] * * * Trompe l Œil… …   Universal-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.